Enfin je vais chroniquer ce bouquin! Enfin je vais vous parler de cet auteur que j'adore! Enfin je vais vous reparler de ma balade à la Comédie du Livre!!!!!

 

la fin du monde a du retardLa fin du monde a du retard.

Auteur: J. M. Erre.

Editeur: Buchet Chastel.

Collection: Littérature Française.

Nombre de pages: 416.

Résumé:

Construit sous la forme d'une course poursuite, La fin du monde a du retard met en scène Alice et Julius, deux amnésiques qui s'évadent de la clinique psychiatrique où ils sont traités. En effet, Julius s'est donné pour mission de déjouer un terrible complot qui menace l'humanité. Poursuivis par la police, par des journalistes et par de mystérieux personnages de l'ombre, ils iront de péripéties en rebondissements jusqu'à l'incroyable révélation finale.


Comme dans chacun de ses romans, J. M. Erre joue avec les codes d'un univers de la culture populaire (le cinéma bis dans Série Z ou le roman policier dans Le Mystère Sherlock). Dans La fin du monde a du retard, ce sont les thrillers ésotériques à la Da Vinci Code qui servent de terrain de jeu.


En s'interrogeant de façon décalée sur la manière dont chacun construit ses certitudes, La fin du monde a du retard se veut avant tout un récit joyeux sur ce qui fait à la fois le malheur et la grandeur de l'être humain : sa capacité à se raconter des histoires.

 

Mon avis:

Je suis fan de J. M. Erre... Pas parce qu'il est Sétois (parce que moi aussi un peu, mais bon, être chauvain c'est pas mon truc), pas parce qu'il est prof de français (parce que moi aussi je suis un peu prof de français, mais pas trop quand même), mais bien parce que j'adore TOUS ses bouquins!!!!!

Je l'ai découvert en lisant Le Mystère Sherlock, et j'avais lu ce livre en voyant quelques chroniques sur la blogosphère, mais surtout parce que je suis fan des détectives anglais...

J'ai enchaîné avec Série Z, encore plus déjanté, encore plus marrant... D'ailleurs, ça me fait penser que je ne vous ai pas fait de chronique dessus...

 

Quand j'ai vu en début d'année que J. M. sortait un nouveau roman, je n'ai pas fait un "caca-nerveux" pour l'avoir, mais presque!

J'ai donc fait une liste d'anniversaire... Dommage..

J'ai attendu (au cas où)... Toujours pas...

J'en étais à me dire que j'allais me l'offrir toute seule (et oui, je me fais aussi des cadeaux à moi même, parce que je m'aime fort!), quand j'ai vu qu'il était en dédicace à la Comédie du Livre à Montpellier!

 

J'y étais (vous le savez déjà), et quand je me suis retrouvée face à lui... Une vraie gamine! J'ai juste réussi à bégayer que j'étais fan et que j'avais lu quasiment tous ses bouquins (et qu'il avait certainement bossé avec mon frangin au lycée à Sète, mais ça, tout le monde s'en moque)...

Et là, cet auteur qui est d'une simplicité hallucinante, m'a juste dit "Vous ne voulez pas le dire plus fort? Pour que les gens autour vous entendent..."

Mais bien sûr, M. Erre, que je peux le crier partout!!!!! Déjà, ma Menou et toutes mes copines ont lu Le Mystère Sherlock tellement je les ai saoûlées avec!!!!!

 

Ma question (celle que je me pose maintenant, parce que le jour de la Comédie du Livre, j'ai juste réussi à ricaner bêtement sans baver) est la suivante: comment les gens peuvent ne pas connaître cet auteur de génie et ses romans fabuleux?????

Il FAUT que vous le lisiez... N'importe lequel de ses romans... Ils sont tous sensationnels!!!!!

 

Bon passons aux choses sérieuses... La chronique de La Fin du monde a du retard...

Comme d'habitude avec lui, j'ai été happée dès le début par le style frais, léger, décalé mais tellement précis et drôle en même temps!

On alterne entre l'action de l'histoire, et des posts sur le blog conspirationniste de Julius qui nous explique que tout ce que nous croyons, c'est du pipeau...

 

L'histoire est captivante: une course poursuite, Julius qui veut déjouer un complot mondial, et Alice, qui n'a plus aucun sentiment, qui le suit, parce qu'elle n'a rien d'autre à faire...

Il leur arrive des choses incroyables, inimaginables, juste improbables tout au long de l'aventure...

J'ai adoré le personnage du commissaire Gaboriau, qui la mènerait bien, cette enquête sur la disparition de deux amnésiques, mais bon, il prend la retraite à la fin de la semaine, donc il ne faut pas que ça traine trop... Et son lieutenant, Matozzi, complètement idiot, qui ne comprend pas le second degré, qui est tellement sans-gène que ça en devient ridicule, mais qui finalement, est peut-être le seul qui a réellement une piste...

Alice et Julius aussi m'ont beaucoup plu... Dès le début, on sent qu'il y a quelque chose entre eux, mais on ne sait pas trop quoi... Alice n'a pas de sentiment... Donc elle est là vraiment pour s'occuper... Mais Julius, lui, pense beaucoup (trop), croit qu'il est en train de tomber amoureux, mais est d'une maladresse carrément risible!

Il se fait des idées complètement délirantes sur les gens qu'il croisent (il prend deux paparazzi pour des espions internationaux...), a donc des réaction complètement disproportionnées (jusqu'à enfermer 4 personnes assomées dans son placard pour pouvoir s'enfuir) et du coup, son seul ami est un conspirationniste tout aussi barje que lui!

 

Ma note: 20/20coeur

 

J'ai dévoré ce roman en moins de 24h... Donc c'est que j'ai passé vraiment un fantastique moment!

Non seulement, j'adore l'écriture de cet auteur, mais en plus l'histoire est vraiment captivante du début à la fin! On VEUT savoir d'où sortent ces deux amnésiques, et on VEUT savoir où cette course-poursuite va les mener...

On VEUT savoir s'ils vont retrouver la mémoire, leur passé...

Ou pas!

Et je ne résite pas au plaisir de partager une fois de plus avec vous la dédicace que j'ai eu lors de la Comédie du Livre!

dédicace la fin du monde