eleanor & parksEleanor & Park.

Auteur: Rainbow Rowell.

Editeur: Pocket Jeunesse.

Nombre de pages: 378.

Résumé:

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths... Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

Fini le: 21 janvier 2015.

Mon avis:

Ce livre a fait le tour de la blogo en étant présenté comme une pépite. Tous les articles que j'ai lus (ou presque) en faisait THE bouquin à absolument lire... Moody en parle régulièrement sur sa chaîne Youtube, et elle en avait fait une chronique qui m'a vraiment donné envie ICI. Et puis Galléane en avait parlé aussi, avec un peu plus de réserve, ce qui m'a rassurée... Parce que je ne suis pas toujours du même avis que la blogo, et parfois, ça m'inquiète (ça me fait peur même! Comment ça, j'ai des réactions un peu excessives? Mais pas du tout!)...

Eleanor, ça aurait pu être moi aujourd'hui... Ronde, rousse... Sauf qu'à la fin des années 80, moment où se passe l'histoire, j'étais loin d'être ronde... J'étais même plutôt taillée comme un os... Mais qu'est-ce que j'étais rousse!!!!!

Mais je m'égare, revenons à nos moutons...

Nous sommes donc aux Etats-Unis, à la fin des années 80. Période des looks affirmés, des walkman à cassettes et des stratégies pour économiser les piles... Ah, ces fameuses piles... D'où l'interaction d'un crayon de papier avec la cassette, pour ne pas les "user" en rambobinant... Mais je m'égare encore...

Eleanor a 16 ans. Elle est nouvelle dans son lycée. Et le premier jour, quand elle doit monter dans le bus, elle est confrontée aux codes sociaux des ados: on ne peut pas s'assoir où on veut, chacun a sa place attitrée, personne ne veut qu'elle s'assoit à côté d'eux, et quand on arrive en cours d'année, c'est compliqué...

Le seul à lui offrir un place à côté de lui, à contre-coeur, c'est Park. Park est un asiatique (en tous cas, du côté de sa mère). Il n'est pas montré du doigt, même si ce n'est pas non plus l'élève le plus populaire. Mais il est respecté des autres. Peut-être parce que c'est un pro du Tae Kwon Do (forcément, ça aide).

Au fil des trajets, ils vont s'apprivoiser: elle va commencer à lire les comics par dessus son épaule, il va s'en apercevoir et la laisser faire, l'attendre même avant de tourner la page...

Il va lui en prêter, et puis ils vont commencer à parler... Oui, parce que jusque là, tout se faisait en silence.

En parallèle, on apprend pourquoi Eleanor est arrivée en cours d'année. Et c'est franchement glauque... Cette gamine a une vie vraiment pourrie, et tout ce qu'on a envie, comme Park, c'est de la sortir de là...

Ils vont d'abord devenir amis, puis tomber amoureux...

Ce livre, c'est une romance. Une romance ado, YA, mais avec des préoccupations très adultes.

Je me suis attachée aux personnages, parce que pour une fois, dans une romance YA, ce ne sont pas la star de foot et la pompom-girl qui sont au centre de l'histoire, bien au contraire!

Mais l'histoire d'Eleanor m'a beaucoup touchée... Et m'a énervée... Pas dans le sens où je reprochais quoi que ce soit à la gamine, mais dans le sens où c'est quand même un comble que cette gosse vive le martyr, et que personne autour d'elle ne fasse quoi que ce soit! Ni les voisins, ni les adultes autour d'elle, ou ses profs... Quand même, je ne sais pas si c'est de la déformation professionnelle, mais zut alors, quand on est témoin de ce genre de choses, on intervient! Mais je ne veux pas vous en dévoiler trop...

On passe tout au long du livre du point de vue d'Eleanor à celui de Park, et je pense que c'est ce style d'écriture qui fait que les sentiments et les émotions exprimés nous sont transmis de façon aussi efficace...

Ce livre m'a transportée, du début à la fin... J'ai angoissé avec Eleanor à chaque fois qu'elle rentrait chez elle, j'ai eu beaucoup de peine pour elle, j'ai adoré la famille de Park pour ce qu'elle est et ce qu'elle fait...

J'ai enchaîné beaucoup d'émotions contradictoires en lisant: la peine, la colère, la compassion, l'angoisse, l'appréhension, l'excitation, la joie...

Ce livre m'a fait rire, pleurer, m'a vraiment retournée... Mais je ne sais pas si c'est la fin, étrange, ou toute l'ambiance du bouquin, qui me font dire ça, mais ça n'a pas été un coup de coeur... J'en attendais peut-être trop!

Ma note: 17/20

Même si ça n'a pas été un coup de coeur, ça a été quand même une excellente lecture!

Je ne peux que vous conseiller de le livre, pour vous faire votre propre avis!