j'étais làJ'étais là.

Auteur : Gayle Forman.

Editeur : Hachette Romans.

Résumé :

Après le suicide de sa meilleure amie Meg, Cody est sous le choc. Elle était là. Même si Meg et elle s'étaient éloignées depuis quelques temps, elle avait toujours été là pour son amie. Comment avait-elle pu ne pas s'apercevoir que Meg allait si mal ? Pourquoi Meg ne lui avait rien dit ? Quand elle se rend à Seattle à la fac de Meg pour récupérer ses affaires, Cody découvre qu'il y a beaucoup de choses d'elle qu'elle ignorait. Beaucoup de choses qu'elle aurait aimé savoir. Au sujet de ses colocataires par exemple, le genre de filles qui Cody ne rencontrerait certainement pas dans sa petite ville paumée dans l'état de Washington. Ou encore de Ben McAllister, le garçon à la guitare et au sourire narquois qui a brisé le cœur de Meg. Mais surtout Cody trouve un fichier informatique crypté qui transforme toutes ses certitudes au sujet de la mort de Meg en insupportables questions...

 

Mon avis :

J'ai découvert Gayle Forman l'année dernière en lisant Si je reste, et dans la foulée Là où j'irai. J'avais dévoré les deux romans en quelques jours.

J'ai beaucoup aimé le côté un peu surnaturel du premier, et les interrogations que se posait l'héroïne concernant ses motivations pour rester en vie.

J'ai un peu moins aimé le second volet. Moins philosophique, plus dans la romance moderne, j'ai apprécié cette suite, mais elle n'était pas indispensable, je pense que le premier volet se suffisait à lui-même.

 

Quand j'ai appris qu'elle sortait un nouveau roman, j'étais pleine d'espoir. L'espoir de retrouver l'ambiance du premier livre, les questionnements intérieurs et le côté mystique.

 

J'étais là aborde des sujets sérieux, profonds, parfois tabous...

 

La meilleure amie de Cody, Meg, s'est suicidée. Elle a tout orchestré dans les moindres détails : elle a mis ses affaires en ordre, commandé le poison, pris une chambre d'hôtel, programmé un mail avec sa lettre d'adieu... Elle a même prévu le pourboire pour la femme de ménage qui découvrirait le corps.

Cody ne comprend pas. Même si elles s'étaient éloignées depuis la rentrée universitaire, elle a du mal à saisir les motivations de son amie.

Et quand ses parents lui demandent d'aller dans sa chambre d'étudiante récupérer ses affaires, elle rencontre les colocataires de Meg et leur pose des questions...

C'est comme ça qu'elle rencontre Ben, le musicien aux yeux azur, elle pense qu'il a brisé le cœur de Meg et que c'est une des raisons de son suicide.

 

Jusque là, ce roman aurait pu être une histoire de plus sur la première cause de mortalité chez les jeunes.

Mais Gayle Forman va plus loin en traitant d'un aspect rarement, voire jamais abordé : l'influence que peuvent avoir certaines rencontres virtuelles faites sur internet sur des personnes fragiles.

Dans l'histoire, Meg participe à un forum de soutien. Mais pas dans le sens auquel on pense à première vue, ce forum au contraire aide les jeunes à passer à l'acte, ses membres donnant un plan détaillé des actions à mener pour en finir avec la vie.

 

J'ai beaucoup eu de mal à m'attacher au personnage de Cody. Je la trouve égoïste, bêcheuse, elle est désagréable et injuste envers les gens qui lui tendent la main. Sa romance avec Ben est pour moi superflue dans le livre.

Mais l'aspect intéressant du bouquin est celui de l'influence d'internet sur les jeunes.

Ce type de sites et de forums existe bel et bien. Il en existe pour conforter les jeunes dans leurs troubles alimentaires, dans leur mal-être, et même dans leurs idées suicidaires.

Des associations en font fermer régulièrement, mais ils réapparaissent tels des champignons sur la toile.

Pour moi, Gayle Forman a su traiter le thème de la dépression et du suicide chez les ados de façon un peu brutale, mais juste, ce qui m'a permis d'apprécier ma lecture, même si je n'ai pas accroché avec les personnages principaux.

 

Ma note : 14/20.

 

Je ne sais pas si je recommanderais cette lecture à tout le monde. Ce thème est quand même difficile et douloureux pour beaucoup de gens.

Mais il est intéressant, et peut être une base de discussion pour aborder ce sujet épineux avec les jeunes qu'on a tous autour de nous.