dieu me détesteDieu me déteste.

Auteur: Hollis Seamon.

Editeur: 10/18.

Nombre de pages: 276.

Résumé:

New York, hôpital Hilltop. Richard Casey aura bientôt 18 ans. Comme tous les adolescents, il voudrait faire la fête, draguer, s envoyer en l air, tomber amoureux, danser, fumer, boire, et tout recommencer.

La différence, c est que Richard sait qu il ne fêtera jamais ses 19 ans. Il est un peu plus pressé que les autres et, pour vivre fort, il lui faut déjouer les pièges de tous ceux qui préféreraient le voir vivre un peu plus longtemps. Heureusement, Richard a de la ressource, du courage et un solide sens de l humour. Alors il va ruer dans les brancards. Et si Dieu le déteste, il est prêt à rendre coup pour coup.

Vous n êtes pas près d oublier Richard Casey, comment il mena une révolution contre le corps médical, se glissa dans les draps de la jolie fille de la 302, réussit une évasion périlleuse avec la complicité d un oncle dysfonctionnel, évita de tomber sous les coups d un père vengeur, et joua finalement son destin au poker, dans un des plus beaux bluffs jamais montés contre le sort.

Mon avis:

Richard est un ado, et il n'a plus que quelques jours, quelques semaines tout au plus, à vivre.

Il est en soins palliatifs, car il est atteint d'un DMD, "Dieu me déteste". C'est comme ça qu'il appelle le cancer, parce que pourquoi serait-il atteint de cette satanée maladie, sinon parce que Dieu le déteste?

Il a 18 ans, et tout le monde le sait, on n'est pas sérieux quand on a 18 ans... Dans son service, il y a aussi Sylvie, ado elle aussi, atteinte elle aussi d'un DMD, elle aussi vivant ses derniers jours...

Mais les deux ados veulent plus, ils veulent vivre comme les autres ados dehors, pouvoir se voir quand ils veulent, avoir leur première expérience sexuelle, faire des bêtises, comme tout le monde...

Sauf qu'il va falloir qu'ils le fassent en quelques jours, puisque c'est tout le temps qui leur reste.

Avec l'aide d'un oncle complètement barje, Richard va fuguer, sortir, boire de l'alcool (et aux Etats Unis, la consommation d'alcool n'est autorisée qu'à 21 ans), fumer, se bagarrer, tomber amoureux de Sylvie, avoir sa première expérience sexuelle...

J'ai adoré ce roman, dans la même lignée que Nos étoiles contraires de John Green... Les émotions véhiculées par les deux romans sont similaires, même si dans Dieu me déteste, l'ambiance est moins "fleur bleue", beaucoup plus crue et incisive...

J'ai beaucoup aimé les personnages du roman, surtout les personnages secondaires, comme les petits vieux qui sont dans la même chambre et qui organisent des parties de poker clandestines, le personnel soignant, qui ferme les yeux sur tout ce que peuvent faire les malades, parce qu'après tout, on ne refuse rien à un mourant...

On a beau savoir que c'est un service de soins palliatifs, et que pour toutes les personnes qui s'y trouvent ça ne se finira pas bien, et Richard le rappelle régulièrement tout au long du roman, on s'attache à eux, et on a l'espoir que finalement, ils s'en sortent...

On passe régulièrement par toutes les émotions, du rire aux larmes, en fonction aussi de l'état de santé dans lequel se trouvent les personnages, parce que d'un jour à l'autre tout peut basculer, il y a les jours avec, les jours sans, et les jours où tout est fini... C'est extrêmement bien écrit, la plume est acide, incisive, tranchante, cynique, comme un ado qui vous parle et qui sait qu'il va mourir, très prochainement, et pas sans souffrance...

Ma note: 18/20

Un roman vrai, sans beau ruban pour vous envelopper les drames de la vie, après tout, c'est comme ça pour de vrai, pourquoi le cacher...

Et c'est ça qui m'a plu dans ce livre, parce que le DMD, c'est une vraie m**** qui attaque sans raison, au hasard, et même si tout le monde le sait, on ne le dit pas assez, et surtout pas de la façon dont Hollis Seamon le raconte!