le joyau 1Le joyau - tome 1

Auteur: Amy Ewing.

Editeur: Robert Laffont.

Collection: R.

Nombre de pages: 464.

Résumé:

Vous êtes plus précieuse que vous ne le pensez. Le Joyau, haut lieu et coeur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté. Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance... Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet – le lot 197, son nom officiel – va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l'étincelante façade du Joyau. S'exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie. C'est pourtant dans ce sinistre quotidien qu'elle tombe amoureuse d'un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d'affronter les plus grands des dangers...

Mon avis:

J'avais ce livre dans ma PàL depuis sa sortie. Comme toujours, j'avais lu pas mal de chroniques dessus, surtout de personnes ayant lu aussi La Sélection, une autre dystopie parue chez le même éditeur.

Et toutes les chroniques comparaient plus ou moins les deux histoires (et les deux livres, parce que quand on voit les couvertures, c'est quand même hyper ressemblant, en plus, c'est le même éditeur...).

Oui mais voilà, j'ai aussi la Sélection dans ma PàL, mais je ne l'ai pas lu... Et puis les romances dystopiques, en ce moment, c'est pas un truc que j'ai envie de lire...

Et là, je le prête à une de mes voisines... Qui le lit, et m'en parle plusieurs fois, en me disant qu'il est génial et qu'il faut absolument que je le lise!!!!!

J'étais en pleine panne de lecture, je n'arrivais à accrocher à aucun bouquin... Donc je l'ai commencé, tout en me disant qu'il allait finir comme les autres: entamé, dans un coin, mais pas fini, comme tout ce que j'avais essayé de lire depuis quelques mois...

 

Ben oui, mais non, j'ai accroché tout de suite et je l'ai dévoré en quelque jours!

 

Ca doit être en partie dû au fait que l'histoire est captivante, dès le départ... Mais aussi que la plume est très fluide et addictive!

 

Violet vit dans un monde où les gens de la haute société, ceux qui habitent le Joyau, ne peuvent pas avoir d'enfants. Pendant des années, soit les enfants naissaient morts-nés, soit ils souffraient de graves handicaps. Et ces gens haut-placés se sont aperçus que contrairement à leur "caste", les jeunes filles de la basse société donnaient naissance elles à des enfants bien portants.

Se met alors en place un système de vente aux enchères qui a lieu une fois par an, pendant lesquelles les jeunes filles de 16 ans, après avoir passé à peu près 4 ans dans des centres spéciaux où on les prépare à leur futur rôle de mères-porteuses, sont vendues.

La préparation de ces mères-porteuses m'a énormément plue: elles doivent développer certains pouvoirs télékinésiques, de façon à faire en sorte que leur grossesse se passe le mieux du monde.

 

Violet fait partie de ces filles: elle est le lot 197 (sur 200, donc très recherchée car elle a d'excellents capacités dans les augures), et elle a été acheté par la Duchesse.

La Duchesse est une vieille femme, qui a déjà un fils, mais qui veut absolument une fille pour la marier au fils de la reine... Et le plus rapidement possible: si tu pouvais me faire en bébé mais genre en 6 mois, ça m'arrangerait... Politique et protocole, à fond, et j'adore ça!

Pendant sa "captivité" (parce qu'au bout du compte, Violet est captive, esclave, même plus maîtresse de son propre corps...), elle est traitée comme une princesse, parce que c'est mieux d'en prendre soin, de la personne qui va porter notre bébé... Mais la maltraitance est là, et beaucoup plus psychologique... Ca aussi, j'ai adoré comment c'était écrit!

L'univers du roman est extrêmement bien construit. Une société dystopique, avec des castes, mais construite en cercles concentriques jusqu'à la mer... Je ne sais pas si j'ai tout bien compris, mais ça ressemble quand même énormément à une île perdue et complètement isolée... Y en aurait-il d'autres? Avec d'autres sociétés? Ou alors où ils pourraient s'évader? Je ne connais pas la suite, et je ne sais pas si c'est envisageable, mais si un auteur me lit, ça pourrait peut-être être un truc à creuser... Ou pas!

 

En parallèle de ça, il y a la romance entre Violet et Ash. Ash est le "jeune homme de compagnie" de la nièce de la Duchesse... Donc les filles sont mères-porteuses, et les garçons vendent leur corps... Quelle merveilleuse société!

Et bien sûr on retrouve la résistance: des gens qui ne sont pas d'accord avec l'exploitation des plus pauvres et qui veulent changer les choses. Mais cet aspect et relativement peu abordé dans ce premier tome...

Chaque personnage a un caractère bien précis, que l'on découvre progressivement tout au long de l'histoire, et a son utilité... Ou pas d'ailleurs, mais on sait tout de suite qui est "quantité négligeable" pour la suite de l'histoire!

Les décors sont extraordinaires: je ne suis vraiment pas fan des descriptions trop nombreuses dans les romans, ça a même plutôt tendance à m'agacer fortement. Mais je dois dire que là, grâce au talent d'Amy Ewing, ça passe tout seul, et c'est très utile!

Quand aux thèmes abordés dans ce roman, on retrouve les classiques des dystopies (la société divisée en castes, de la plus riche à la plus pauvre, la maltraitance des plus faibles...), la romance, les amitiés qui se font et se défont, mais aussi le thème des mères-porteuses, qui est quand même osé pour une lecture Young Adult... Mais tellement bien amené que c'en est captivant!

Je suis fan de ces dystopies qui font réfléchir sur les dérives (existantes, comme la télé-réalité dans Hunger Games, ou potentielles, comme ce concept de mères-porteuses) que peut créer notre propre monde moderne...

 

Ma note: 19/20.

 

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Je dois dire que c'est grâce à lui qui j'ai remis un pied dans la lecture plaisir et régulière, et que j'ai envie de recommencer à suivre des sagas!

Le deuxième tome vient juste de sortir, et ne va pas tarder à être lu, c'est moi qui vous le dit!!!!!